On entend souvent parler de la maladie de la goutte, mais est-ce qu’on la connaît réellement ? Dans notre article, nous allons voir comment elle se développe, et quelles sont les mesures pour en venir à bout. En réalité, l’arthrite goutteuse est provoquée par une accumulation de l’acide urique dans l’organisme. L’acide urique, un déchet que produit notre corps, doit normalement être éliminé par les reins. Mais lorsqu’il s’accumule dans le corps, alors il a tendance à former des cristaux, qui peuvent se retrouver dans le poignet par exemple, le coude ou encore les doigts. En général, le symptôme d’une crise de goutte le plus connu, c’est la douleur dans le gros orteil.

La goutte : comment cette maladie peut-elle se développer ?

La maladie de la goutte est en réalité héréditaire, et ce sont les hommes qui sont le plus touchés. Cependant, elle peut également avoir des causes environnementales, et plus particulièrement alimentaires. En effet, la purine est une substance qui est transformée par l’organisme en acide urique. On la retrouve dans des aliments comme certains poissons, certaines parties d’un animal comme les abats ou encore les rognons, mais également dans les crevettes, les viandes comme le sanglier ou le chevreuil, ou encore les sauces brunes. Il est également très important d’éviter de manger en trop grande quantité des asperges, des champignons ou encore de la farine d’avoir ou des germes de clé.

Quels sont les différents symptômes de la goutte

La goutte, ou arthrite goutteuse possède différents symptômes. Comme nous l’avons dit dans l’introduction, c’est souvent le gros orteil qui est touché. Il est d’apparence rouge vif, chaud et gonflé, mais surtout extrêmement douloureux, et surtout pendant la nuit. Mais il est possible de souffrir également au niveau des genoux, des poignets ou encore des doigts.

Parmi les symptômes, il est également possible de citer :

  • La fièvre
  • Les maux de tête
  • Une fatigue importante.

Comment diagnostiquer une arthrite goutteuse ?

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes qui ont été précédemment mentionnés, alors il est nécessaire de consulter un médecin.

Celui-ci sera en mesure de vous indiquer les différents examens à effectuer, qui permettront de connaître :

  • La vitesse de sédimentation
  • L’évolution de la protéine C-réactive
  • Le nombre de globules blancs situés dans le sang
  • L’état du liquide articulaire, et notamment le nombre de cellules au millimètre cube
  • Le dosage d’acide urique dans le sang
  • La présence de cristaux d’urate de sodium.

Quel est le traitement contre la goutte ?

Il est nécessaire de préciser d’une crise de goutte ne dure que quelques jours, voire une semaine. Mais il est possible de la faire cesser au bout de deux ou trois jours, avec un traitement approprié. En général, votre médecin va vous prescrire de la colchicine. Mais vous pouvez, vous aussi, mettre en place un traitement, en adoptant une meilleure hygiène alimentaire. Pour cela, évitez de consommer les produits que nous avons cités, au début de notre article.