Comment guérir de la goutte ?

La goutte provoque des crises arthritiques très douloureuses au niveau des articulations. Cette maladie, qui semble venir d’un autre temps, est encore d’actualité de nos jours puisqu’elle touche à peu près 1 Français sur 100 (majoritairement des hommes). Est-il possible de guérir de la goutte ?

L’excès d’acide urique (plus particulièrement d’urates de sodium, qui sont des sels présents dans l’acide urique) dans les articulations est la cause de la goutte. Il forme des cristaux en trop grande concentration dans le corps. L’acide urique s’accumule généralement en premier dans le gros orteil puis sur les autres articulations (chevilles, talons, doigts de la main, coudes, poignets…). Des douleurs se font alors sentir dans la zone touchée, c’est la crise de goutte.
Ce fort taux d’acide urique (hyperuricémie) peut également se déposer sur d’autres endroits du corps comme par exemple sur la peau (les tophi) ou sur les reins si la goutte n’est pas traitée à temps.

Le traitement médicamenteux pour guérir de la goutte

Lorsque l’on souhaite guérir de la goutte, il faut entamer un traitement qui combine différents soins : il s’agit tout d’abord de soulager et réduire la fréquence des crises puis de traiter cette accumulation d’acide urique dans le corps.

Pour stopper les crises de goutte et éviter les récidives, le traitement de base est composé de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (type ibuprofène, diclofénac ou encore naxoprène) et de colchicine. La colchicine ne peut pas être prise indéfiniment car sa prise est accompagnée de nombreux effets indésirables.

Le traitement de base pour baisser la concentration d’acide urique et guérir de la goutte est la prise de médicaments hypo-uricémiants pour faire en sorte que l’acide urémique revienne à un taux normal. Ce traitement est en général à prendre à vie. L’allopurinol peut réguler l’excès d’acide urique. D’autres médicaments comme les probénécides peuvent faciliter l’évacuation de l’acide urique. Les fébuxostats ou le sulfinpyrazone permettront d’éviter la formation de cristaux. Ces médicaments peuvent guérir la goutte.

Revoir son mode de vie

Un des derniers éléments pour guérir de la goutte est une alimentation plus saine. Si vous êtes en surpoids, il faudra faire un régime car celui-ci peut être un facteur de l’hyperuricémie.

La relaxation pourra également vous aider à guérir de la goutte. En complément d’un traitement médicamenteux et d’un régime alimentaire, la relaxation comme l’acupression aidera à soulager les crises de goutte. L’achat d’un tapis de fleurs ou d’un set de jambe Champs de Fleur par exemple vous relaxera en cas de crise mais baissera également la douleur grâce à la stimulation des circulations sanguines et nerveuses, qui délivreront des endorphines dans votre corps.

Au niveau des boissons et de l’alimentation, il va falloir revoir un grand nombre de choses pour guérir de la goutte.
La consommation d’alcool doit être réduite voire arrêtée (vins, alcools forts et même les bières sans alcool).
Certains aliments riches en purines (qui favorisent l’augmentation de l’acide urique dans le sang) sont à bannir. Citons par exemple :

  • La viande rouge
  • Les abats
  • Les anchois, la sardine ou encore le hareng
  • Les crustacés
  • Le poisson fumé (saumon, truite, carpe)
  • Le chou
  • Le gibier
  • Les sodas et les jus de fruits
  • Les fraises
  • Les myrtilles
  • Les pamplemousses
  • Les cerises

La personne touchée par la goutte devra donc privilégier les aliments pauvres en purines comme par exemple :

  • Les boissons comme le café, le thé et l’eau (au moins 1,5 litre par jour)
  • Les fromages non fermentés
  • Le pain (sauf le pain complet)
  • Les oeufs
  • Les légumes verts
  • Les laitages allégés
  • Les pâtes
  • Les céréales

Avoir un traitement médicamenteux et un mode de vie plus sain vous permettra de guérir de la goutte.